lundi 20 juin 2016

En amour, à quoi sert la manipulation ?





Je suis l’archétype de la nana hyper documentée en séduction, avide des techniques et manipulations sentimentales en tous genres, de manière à dompter subtilement mon adversaire. A cela s’ajoute, une capacité insolente à pouvoir rentrer dans une tête et décrypter les messages et les attitudes, pour pouvoir anticiper et contrecarrer la moindre technique de séduction bidon. 


(Ok. Rédigé comme ça, ça fait un peu psychopathe.)


Jusque ici, j’étais hyper fière de moi, parce que j’étais la copine qu’on appelait systématiquement pour décrypter les signaux subis des âmes en peine. 


Or récemment, lors d’une nuit d’insomnie, j’ai fait une introspection hyper frustrante : où toute cette manipulation m’a menée ? Où tout cela a mené mes amis ? 


NULLE PART.


J’ai réalisé qu’à force de réfléchir, de contorsionner mon cerveau pour percevoir les pensées sous-jacentes, j’avais tué ma spontanéité et mon naturel. Or, est-ce que une relation peut se construire sur une base de calcul, de réflexion, de manipulation et de contorsions ?  NOPE.   


Je dirais même que ce type d’attitude pollue une relation et que c’est un leurre éphémère, car toutes les relations que j’ai conseillées (y compris les miennes) ont finies en scandale amoureux. En fait, sur le moment j’apaisais les tensions et calmais les esprits, en proposant un jeu décomposé de notes parfaites. Mais le naturel des êtres finissait toujours par reprendre le dessus, et les relations par capoter.


D’où ma réflexion : à quoi sert la manipulation en amour ? Si ce n’est que pour gagner un temps parasite ? 


Car selon toute réflexion convenable, l’amour c’est la rencontre de deux âmes complémentaires, qui s’acceptent pleinement, qui se respectent et se soutiennent. Il n’y a pas de place pour le jeu dans une relation qui se veut saine, stable et épanouissante. 


Alors je vous encourage à être les plus vrais possible. Tant pis si vous vous trompez et tant pis si vous morflez. Il vaut mieux avoir des remords sur une attitude sincère, que des regrets sur un comportement mesuré. Car au final, lorsqu’on tente de manipuler quelqu’un pour paraitre soit plus compréhensif, plus patient, plus joviale, plus distant, ou quelque soient les raisons, ça n’est pas nous. Et nous faussons la perception de l’être désiré, ce qui mène inévitablement à l’échec. 


Depuis cette nuit d’insomnie, je me suis jurée d’être la plus authentique possible, d’être fluide sur mes perceptions et mes confessions, et d’arrêter de manigancer des plans stériles et nocifs. A force de se protéger, on fini par s'exclure et s'éloigner de personnes formidables. Et là, vous voyez ce que je veux dire...



 ______________________________________________________

Que pensez-vous de la manipulation en amour ? Êtes-vous adeptes ? 
Est-ce que cela vous a déjà réussi ? 
Partagez votre expérience. 

 ______________________________________________________



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire