mercredi 13 avril 2016

Psychologie : comment attirer des phénomènes extraordinaires ?






Je vous ai déjà parlé de la loi de l’attraction et du pouvoir de l'optimisme dans mes articles précédents. Aujourd’hui, j’aimerais vous emmener encore plus loin dans ma réflexion sur le développement personnel.


Comme je vous l’ai déjà confié, j’aime observer les gens pour apprendre à décrypter leurs attitudes, leurs postures, leurs regards et même leurs silences. C’est un reflex que j’ai développé, sans volonté de nuire associée. Je trouve seulement que l’être humain est fascinant.  
   

J’aime surtout contempler les gens qui rayonnent et qui captivent naturellement notre attention. Ces gens dont on dit qu’ils ont un ‘aura’ et qui nous transmettent involontairement leur énergie. Ecoutez-les bien, parce que généralement ce qu’ils ont à raconter est tout aussi passionnant. 


La question que je me suis posée est la suivante : « Pourquoi très souvent, ces mêmes personnes vivent une vie ‘extraordinaires’ » ? Il n’y a qu’à les écouter : leurs aventures, leur parcours et leurs rencontres sont souvent exaltantes. 


Face à ma propre vie, le contraste est immense. Il m’arrive souvent de me trouver un peu ennuyeuse. 




Alors qu’est ce qui fait la différence ? 
Comment attirer des phénomènes extraordinaires, moi aussi ? 







Tout réside de la perception. 


Généralement, ces gens ont une perception de la vie beaucoup plus légère que nous. Ils parviennent à se libérer des barrières que nous –raisonnables petits être—nous nous sommes imposées. Mais ce n’est pas de notre faute ! L’éducation que nous avons reçue, celle apprise à l’école, nous apprend à rester dans le cadre, à être jugé, moqué ou punis si on désobéit. On ne nous apprend pas à réfléchir par nous-même, trouver des solutions inventives, penser différemment, être critique, créatif et surtout totalement libre. On nous demande seulement de poser nos petits popotins sur une chaise et d’emmagasiner docilement des informations pendant 8h. 


Qui, après ça, veut prendre des risques ? Le confort est tout ce que nous avons toujours vécu. Obéir aux ordres et être dirigé est tout ce que nous avons toujours subi. Se fondre dans la masse nous protège et nous rassure. C’est totalement légitime. 


J’ai donc commencé le travail sur moi-même il y a quelques semaines : arrêter d’obéir bêtement aux autres et à moi-même. Grosso-modo, je m’en fou un peu de tout.


Certes, je continue de travailler efficacement et je suis impliquée, mais moins qu’avant. J’ai appris à me détacher des évènements et à prendre du recul. 


J’active ma pensée positive pour tout (ce qui m’a valu un portefeuille de retrouvé), et je prends tout ce qui m’arrive avec douceur et délicatesse.


De cette manière, j’ai l’impression d’être plus fidèle à moi-même et d’avoir fait ressortir mon âme d’enfant. Désormais, j’observe mon environnement, m’émerveille d’un rien, m’amuse de tout ; et surtout : je refuse la routine. C’est la clé. Quitte à marcher, modifier mon chemin, m’arrêter contempler quelque chose qui me plait. Je m’accorde tout et ne me refuse rien.






On s’en fou demain tout peut s’arrêter. 



J’ai aussi arrêté de dire « non ». Dès qu’on me propose quelque chose, je dis oui. Je n’ai aucun projet à long terme et je vis au rythme des propositions. Et évidemment, plus j’accepte et plus on me propose….


Etrangement, mon quotidien est plus riche et plus vif. Riche en rencontres, en aventures, mais aussi quelque chose dont je ne me doutais pas : en éclats de rires.


On dirait que je suis sous came : mon entourage me parait soudainement hilarant. Je suis inlassablement guillerette et pleine d’énergie.



Ce processus déraisonnable de déstructuration est en train de changer ma vie




Prenez soin de vous
--Vixen 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire